ambulation

⇒AMBULATION, subst. fém.
Littér., rare. Marche, manière de marcher :
1. ... il me tire de sa poche un petit calepin, où il me montre une liste de motifs parisiens qu'il veut peindre et parmi lesquels il y a la marche de la foule parisienne, cette ambulation toute particulière que j'ai souvent étudiée d'une chaise d'un café du boulevard et dont il veut rendre les anneaux, semblables aux anneaux d'une chaîne, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, déc. 1890, p. 1283.
2. ... il [le Nazaréen] apportait à chacun ce qui lui manque, aux pauvres la richesse, aux riches le dénuement, aux maudits l'espoir, aux comblés le dégoût, aux femmes la pureté, à moi, le sédentaire, l'ambulation perpétuelle.
A. ARNOUX, Carnet de route du Juif Errant, 1931, p. 26.
3. Heures d'ambulation nocturnes [passées avec Courteline] presque toujours.
COLETTE, En pays connu, 1949, p. 93.
Rem. Attesté ds BESCH. 1845, GUÉRIN 1892 et Nouv. Lar. ill.
Étymol. ET HIST. — 1370 « action de marcher » (ORESME, Ethiques, X, 5, éd. A. D. Menut, 505 : Et ne different pas seulement ainsi, mais en une ambulacion ou aler; si comme en l'espace d'une estade, les parties du mouvement different selon ce que une partie d'estade differe de l'autre et a autre terme); à nouveau attesté en 1478 méd. (G. DE CHAULIAC, Grande Chirurgie, éd. par Nicolas Panis ds Fr. mod., 1965, p. 201), puis au XVIe s. id. (PARÉ, éd. Malgaigne, XXIII, 30 ds HUG. : Et fera l'on eschauffer le patient par bains, frictions et ambulations); repris toujours comme terme méd. dep. BESCH. 1845.
Empr. au lat. ambulatio, attesté au sens gén. de « promenade, marche », dep. CICÉRON ds TLL s.v., 1869, 22 et sq., au même sens dans un cont. méd. dep. VITRUVE, 5, 9, 5, ibid., 1869, 49 : hypaethrae ambulationes habent magnam salubritatem... praeterea cum corpus motionibus in ambulatione calescat. Très attesté par CELSE, ibid., 1869, 53 et sq.
STAT. — Fréq. abs. litt. :2.
BBG. — BÉL. 1957. — LITTRÉ-ROBIN 1865.

ambulation [ɑ̃bylɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XVIe; ambulacion, 1370; du lat. ambulatio, de ambulare.
Littér., rare. Marche, manière de marcher.
(De ambulatoire, II., 4.). Progression, locomotion (des animaux).
0 (…) l'ambulation des Annélides est réduite à la coordination des mouvements simples de séries d'articles à la motricité invariable.
A. Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, t. II, p. 55.
REM. On a proposé ce mot pour remplacer l'anglic. travelling.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ambulation — Am bu*la tion, n. [L. ambulatio.] The act of walking. Sir T. Browne. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ambulation — (v. lat.), 1) so v.w. Ambulacrum 1); 2) Landstreicherei …   Pierer's Universal-Lexikon

  • ambulation — (n.) 1540s, from L. ambulationem (nom. ambulatio), noun of action from pp. stem of ambulare (see AMBLE (Cf. amble)) …   Etymology dictionary

  • ambulation — noun walking about the hospital encouraged early ambulation • Derivationally related forms: ↑ambulate, ↑ambulatory • Hypernyms: ↑walk, ↑walking …   Useful english dictionary

  • ambulation — noun see ambulate …   New Collegiate Dictionary

  • ambulation — See ambulate. * * * …   Universalium

  • ambulation — noun walking around …   Wiktionary

  • ambulation — am·bu·la·tion (am″bu laґshən) walking …   Medical dictionary

  • ambulation — n. process of walking from place to place …   English contemporary dictionary

  • ambulation — am·bu·la·tion …   English syllables

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.